C’est quoi un « mème »?

Extrêmement populaire sur les réseaux sociaux comme Facebook, 9GAG ou Reddit, le mème est un véritable phénomène sur le Web. Difficile de ne pas les remarquer en déroulant son fil d’actualité sur les réseaux sociaux! 

Un peu comme les caricatures, le mème est une forme de communication humoristique qui capte facilement l’attention et exprime une idée en un coup d’œil. Les mèmes ont plusieurs formes: ils sont généralement constitués d’images (fixes ou animées) et de textes qui font référence à la culture populaire et à l’actualité. Dans cet article, nous parlerons uniquement de la forme la plus populaire du mème, c’est-à-dire celle avec une ou deux phrases et une image.

Les mèmes font appel à  toutes sortes d’humour, que ce soit de l’humour vulgaire, absurde, politique ou très léger. Ils sont souvent rédigés dans un langage oral, parfois mal orthographié (volontairement ou non) et les images sont généralement de faible qualité. Ça fait partie du jeu!

D’où vient le nom «mème»?

À la base, le mot «mème» a un sens beaucoup plus large. C’est le scientifique Richard Dawkins qui a inventé ce concept en 1979 dans un livre appelé «Le gène égoïste». En s’inspirant du mot gène, il décrit le mème comme un objet culturel (une idée, un comportement, une habitude) qui cherche à se transmettre, comme le font les gènes. 

Avec les mèmes Internet, la transmission se fait par la communication entre les gens. Depuis un des premiers mèmes en 1996, le mème Internet est beaucoup plus connu que le concept initial duquel il provient!

L’anatomie du mème

Le dictionnaire Larousse en ligne décrit le mème comme un «concept (texte, image, vidéo) massivement repris, décliné et détourné sur Internet de manière souvent parodique, qui se répand très vite, créant ainsi le buzz.»

Le dictionnaire en ligne Le Robert parle d’une «Image, vidéo ou texte humoristique diffusé largement sur Internet et faisant l’objet de nombreuses variations.»

On peut alors résumer le mème en quatre caractéristiques principales. Il comprend:

  1. un sujet (une idée, un sentiment, une histoire, etc.);
  2. de l’humour;
  3. une large diffusion sur les réseaux sociaux;
  4. de nombreuses transformations, variations et imitations qui donnent un nouveau contexte à l’image.

Avec quelles images fait-on des mèmes?

La source des images à partir desquelles on fait des mèmes est très variée. Tout peut servir à faire un bon mème! Voici quelques sources fréquentes:

  • Extraits de l’actualité politique
  • Extraits de films, séries, émissions de télévision
  • Créations par photomontage, dessins numériques
  • Photographies génériques libres de droits sur Internet
  • Photographies de personnages connus (historiques, politiques, populaires, légendaires)
  • Photographies personnelles mises sur les réseaux sociaux
  • Oeuvres d’art

Les déclinaisons

Dans l’univers du mème Internet, on peut dire qu’une image vaut mille interprétations! Les nombreuses variations possibles démontrent la grande imagination des internautes.  Certains parlent même d’une nouvelle forme de création littéraire!  

Aux quatre caractéristiques principales du mème que nous venons de présenter s’ajoute une cinquième: les mèmes ont souvent deux couches de signification (ou plus encore).  Le mème créé à partir de deux images tirées du vidéoclip d’une chanson de l’artiste Drake est un bon exemple. À partir des deux images de gauche où l’on voit le chanteur qui semble dire  «Non, pas ça» puis «Ah! oui, ça!», on ajoute une autre couche de signification en ajoutant du texte ou des images à droite. Voici quelques possibilités:

On peut l’utiliser pour exprimer une simple préférence:

Traduction: Ne pas mettre le rouleau de papier hygiénique comme ceci, mais bien comme cela.

Ou pour faire une critique politique:

Traduction: C’est une mauvaise idée d’ignorer les changements climatiques. C’est une bonne idée d’agir!

On peut aussi l’utiliser de façon ironique:

Traduction: Faire la vaisselle au fur et à mesure est ennuyant. Je préfère attendre aussi longtemps que possible.

Bien comprendre un mème… de quoi parle-t-on?

Certains mèmes expriment des émotions ou des idées très simples qu’on peut saisir facilement (la fierté, la peur, l’interrogation, la détermination). Pour se familiariser avec ce langage, le site de WixBlog explique la signification de quelques-uns des gabarits de mèmes les plus populaires. Par contre, la langue des mèmes n’est pas universelle. Reprenons l’exemple de la caricature: pour comprendre une caricature du journal qui porte sur un scandale de l’actualité québécoise, il faut connaître le contexte! De la même façon, pour comprendre un mème, il faut savoir de quoi il parle. Voici quelques  exemples de mèmes pour lesquels il faut connaître les références auxquelles ils font appel :

Ce mème reprend la fameuse réponse du premier ministre du Canada Pierre Elliott Trudeau Just watch me (regardez-moi bien) énoncée durant la crise d’Octobre 1970. Peu importe le contexte, cette formule conserve sa signification. Par contre, c’est seulement si l’on connaît l’histoire politique derrière l’image qu’on peut comprendre le mème et en rire! 

Ajoutons qu’il faut aussi connaître l’autre référence (le texte en haut de l’image), c’est-à-dire la charge de travail que demandent les études en droit.

Pour comprendre ce mème, il faut d’abord savoir que la route 175 qui relie le Saguenay à la Ville de Québec est souvent enneigée, même jusqu’à très tardivement dans l’été!

Il faut aussi comprendre le langage populaire québécois avec ses contractions (“Sag” pour Saguenay) et les structures de phrases incorrectes (“Neigeait tu” plutôt que “neigeait-il”).

Les mèmes comme reflets de la société

Les mèmes peuvent être utilisés pour dénoncer ou se moquer de l’actualité politique. En hiver 2018-2019, les bris répétés et la mauvaise gestion du traversier entre Matane et Baie-Comeau ont fait les manchettes pendant plusieurs semaines et ont inspiré de nombreux mèmes. En 2020, le premier ministre du Québec François Legault affirmait qu’il était possible de trouver un logement pour 500$ à Montréal, ce qui a été très mal reçu par les partis de l’opposition et la population. Certains internautes se sont approprié le sujet en utilisant un mème bien connu où l’on peut voir l’acteur américain John Travolta dans le film culte Pulp Fiction qui semble s’interroger et chercher quelque chose. Évidemment, la pandémie mondiale liée à la Covid-19 a aussi inspiré plusieurs mèmes!

Pourquoi tout le monde aime les mèmes?

On aime utiliser ce moyen de communication parce qu’il est humoristique et parce qu’il joue sur le sentiment d’appartenance à un groupe. Ils nous font rire, mais ils nous réconfortent aussi en nous donnant l’impression d’être compris par les autres. Ce peut être parce qu’on partage un intérêt, une opinion, une expérience de vie, un sentiment, un trait de personnalité ou une condition particulière. Les mèmes qui nous font rire sont souvent ceux auxquels on peut s’identifier. Et l’autodérision est extrêmement populaire pour rassembler les gens! Voyez par vous-même:

Pour les personnes allergiques au pollen

Ici, on oppose deux visions sur le printemps: «tout le monde» qui aime le printemps et «les allergiques»

qui ne l’aiment pas, parce qu’ils et elles font des réactions allergiques au pollen. Avec ces quatre images variées de visages (connus ou non) enflés et congestionnés, les allergiques peuvent reconnaître leurs symptômes et le sentiment de frustration quand tous les autres s’émerveillent de la saison des fleurs!

Pour les personnes avec un trouble de l’attention

Voici un mème trouvé sur une page Facebook destinée aux personnes avec un trouble de l’attention (TDA).  On met en scène une personne qui aurait tellement de difficulté à se concentrer pour lire qu’elle aurait eu le temps de se transformer en squelette. 

Les personnes avec de tels problèmes de concentration se reconnaîtront dans cette exagération humoristique!

Pour les personnes introverties

Cette image tirée de la série télévisée The Mandalorian de l’univers de Star Wars utilise une scène où le fameux personnage Grogu tient une tasse de café avec un air paisible. On utilise cet extrait pour exprimer la sérénité des personnes introverties qui ont pu éviter les contacts sociaux durant la pandémie de la COVID-19.

Comment faire un mème?

Au départ, faire des mèmes était une activité réservée aux «geeks». Aujourd’hui, tout le monde peut en faire facilement. Certains sites comme iloveimg, photogramio et memecenter  proposent une banque de modèles de mème sur lesquels il ne reste qu’à écrire un nouveau texte. Pour la démonstration, utilisons le mème “Left Exit 12 Off Ramp” (que l’on pourrait traduire “Sortie 12, gauche, hors de la rampe”) sur le site iloveimg

Petite histoire derrière le mème: À l’origine, cette image provient d’une courte vidéo mise sur Youtube par un professionnel de la conduite à grande vitesse et des cascades en voiture. En se retrouvant sur les réseaux sociaux, des anonymes ont modifié l’image en ajoutant l’enseigne de la sortie d’autoroute, précisément pour créer un gabarit de mème.

Le sens de cette image offre beaucoup de possibilités: on peut l’utiliser pour un grand nombre de contextes, comme dans les images suivantes pour montrer une mauvaise décision prise au dernier moment!

Utilisez votre imagination et vos expériences pour en créer un nouveau!

Pour aller plus loin

Plusieurs articles de journaux sont consacrés au phénomène des mèmes

Des mèmes qui reflètent les enjeux sociaux: Ces mèmes créés par des élèves résument (trop bien) l’année 2020 | HuffPost Québec Nouvelles (huffingtonpost.ca)

Sur la popularité des chats sur le Web: https://www.lapresse.ca/societe/animaux/2019-11-03/comment-les-chats-ont-conquis-l-Internet 

Sur la saveur particulière des mèmes du Québec: Du pareil aux mèmes | La Presse

À la radio

Une définition du mème: Mème (franceculture.fr)

Une analyse du phénomène social derrière le mème: https://www.franceculture.fr/societe/a-lorigine-des-memes 

À la télévision

Disponible en ligne, l’émission Les Décrypteurs consacre une émission aux mèmes: Décrypteurs | Le pouvoir des mèmes | ICI TOU.TV

Pour mieux connaître les mèmes

Le site Web anglophone Know Your Meme explique les mèmes de fond en comble (leur histoire, leur origine, leur sens). Voir, par exemple, leur page sur le mème “Ermahgerd”: Ermahgerd | Know Your Meme

Le même site a aussi une chaîne vidéo (en anglais) qui aborde les phénomènes Internet: Know Your Meme – YouTube

Pour des articles plus poussés sur le langage des mèmes

Un article sur la sémantique du mot mème: https://www.lerobert.com/dis-moi-robert/raconte-moi-robert/mot-jour/meme.html 

Les mèmes comme langage: survol du phénomène Web: Les mèmes : un langage qui laisse sa trace sur la dernière décennie | Radio-Canada.ca

Sur le livre Pour que tu mèmes encore. Penser nos identités au prisme des mèmes numériques : Les mèmes, ces icônes de la culture web | UQAM

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Fermer

Copiez et collez ce code pour intégrer cette image à votre site web